Your search results

Cartagena

Posted by Oldfarmhouses SPAIN on vendredi 29 septembre 2017
| 0

Castillo de la concepción

La ville de Cartagena fut fondée, sous le nom de Quart Hadast, vers 227 av. J.-C., par le général carthaginois Asdrubal. Il décida de l`établir sur Mastia, un noyau de population que nous connaissons grâce à l`Ora Maritima, ce récit de navigation écrit par le Romain Rufo Festo Avieno, au IVe siècle av. J.-C. Maintenue sous le pouvoir carthaginois jusqu`en l`an 209 av. J.-C., la ville fut conquise par le Romain, Publio Cornelio Scipion, au cours de la deuxièmeguerre punique.

La ville connaîtra sa plus grande splendeur pendant la domination romaine, de la fin du IIIesiècle avant J.-C. jusqu`au début du IIe siècle apr. J.-C. Elle recevra en 44 av. J.-C. le titre de colonie, et sera baptisée du nom de Colonia Urbs Julia Nova Carthago. L`importance de la ville tint non seulement à sa richesse minière, mais également à son emplacement privilégié et à sa topographie singulière. Entourée de collines, elle était en outre bordée au nord par une lagune ou une mer intérieure appelée El Amarjal, une situation qui permettait de garantir facilement sa défense.

Juego de monedas Carthaginesas
Avec la fin de l`Empire romain s`ouvre pour elle une époque de décadence, dont peu d`éléments nous sont parvenus. Au cours de cette période, on distingue le passage des Vandales dans la ville, la domination visigotique, interrompue en 555 par les troupes byzantines de Justinien, qui prirent la ville. Ces dernières en firent la capitale de la province de Spania, laquelle s`étendait sur une partie du sud-est de la péninsule, depuis Málaga jusqu`à Cartagena elle-même. La ville allait de nouveau être prise par les Wisigoths vers 621 et demeura en leur pouvoir jusqu`à la conquête arabe en 734. En 1245, Alphonse X le Sage – qui était encore infant – conquit la ville. Ces siècles du bas Moyen-Âge seront pour elle une étape de décadence, d`où elle émergera lentement au XVIesiècle, grâce à la relance généralisée de l`économie et de la politique qui se produira dans le pays.

Porte de l¿Arsenal
Elle tombera de nouveau en déclin au XVIIesiècle et sa situation empirera en raison des épidémies qui la ravageront tout le long de ce siècle. Cartagena recouvrera son ancienne grandeur au XVIIIesiècle, lorsqu`elle sera élue capitale du département maritime de la Méditerranée en 1728, ainsi qu`à l`occasion de la construction de l`arsenal et des deux châteaux et casernes prévus dans le plan de fortification de la ville. Elle déploiera alors une grande activité dans le champ de la construction et du commerce, ce qui attirera vers elle de grands contingents de population.

Palacio Consistorial Cartagena
Dans une période de temps assez brève, elle passera de 10 000 à 50 000 habitants. Après avoir souffert une nouvelle période de crise au cours de la première moitié du XIXesiècle, Cartagena connaîtra, au cours de la seconde moitié de ce siècle, un nouvel envol, grâce au grand essor de ses mines, qui servit de stimulant à son industrie et son commerce. Cette époque sera celle où Cartagena, après les destructions provoquées par la révolution cantonale de 1873, acquerra sa physionomie actuelle, avec la construction de nombreux bâtiments à caractère public et privé, qui ne manquèrent pas d`adopter les tendances éclectiques et modernistes alors en vogue.

Refugios de la Guerra Civil
Son économie connut de nouveau des hauts et des bas, lors de la crise de son industrie minière qui se produisit à la fin de la deuxième décennie du XXesiècle. Telle serait la situation de Cartagena pour faire face à la deuxième République et à la guerre Civile. Au cours de cette dernière, elle fut l`un des plus importants bastions du gouvernement républicain et la dernière ville d`Espagne à se rendre aux troupes du général Franco.

Panorámica del Puerto de Cartagena
Dans la décennie des années cinquante, Cartagena vécut une nouvelle phase d`essor due à l`implantation d`un grand nombre d`industries dans la vallée d`Escombreras. Cette situation se maintint jusqu`au début des années quatre-vingt-dix. Depuis lors, après avoir surmonté la crise industrielle de cette décennie, Cartagena a commencé à se tourner vers son passé pour le convertir en l`un de ses principaux attraits. C`est ainsi que la ville entre dans le XXIesiècle, riche d`un prodigieux patrimoine historique, artistique et archéologique réhabilité.

 

Musée Arquéológique Municipal 1. Musée Arquéológique Municipal

C`est le centre névralgique des activités archéologiques de la ville et de la région. Inauguré en 1982, il est situé sur la nécropole romaine de San Antón, laquelle date de la fin du IVesiècle apr. J.-C. À noter que la collection épigraphique est l`une des plus importantes de la péninsule.

 

 

 

Muralla Púnica2. Centre d¿interpretation de la Muralla Punique

Elle a été découverte en 1989, sur le versant sud de la colline de San José, ou Aletes selon la dénomination que cette colline avait reçue à l`époque romaine. Sa construction date de l’an 227 avant J.-C., lors de la fondation de la ville punique. Cartagena (Quart-Hadast, en langue punique) devint ainsi la capitale des territoires hispaniques sous domination carthaginoise. Il s`agit d`une fortification d`inspiration hellénique, constituée de deux murs parallèles dotés d`une séparation de 6 m, et unis entre eux par d’autres murs. Cette construction fermait la ville punique. Quant à ce tronçon, il correspondait à l’isthme qui était alors la seule entrée dans la ville.

Direction: C/ San Diego nº. 25.

 

Maison de la Fortuna 3. Maison de la Fortuna

Tronçon de chaussée romaine avec, de chaque côte, les restes de deux habitations datant du ler siècle avant J.C. Sur les côtes,on apprécie les trottoirs, les murs avec le seuil d`époque romaine, à remarquer la décoration de fesques sur les murs du réfectoire de la Maison de la Fortune qui doit son nom à l¿inscription gravée sur le pavé du cour.

Direction: Plaza del Risueño s/n

 

Augusteum 4. Augusteum

Ensemble archéologique datant du Iersiècle apr. J.-C., composé par les vestiges des deux bâtiments d`époque romaine, situés dans la zone du forum de Cartagonova. Considéré comme le mieux conservé, il est l`un des premiers sièges collégiaux dédiés au culte des empereurs connus dans le monde romain. Ce bâtiment dispose d`une salle d`exposition sur le forum romain.

Direction:  C/ Caballero, s/n

 

QUARTIER DU FORUM ROMAIN5.  District du Forum Romain

Avec la rénovation urbaine dans la ville romaine dans le premier siècle avant J.C., entre le port et les blocs du forum ont été construits un bâtiment avec un portique pour des banquets religieuses et des bains.

Direction: Plz. De los Tres Reyes

 

 

 

Théâtre Romain 6. Musée Théâtre Romain

L`espace muséal a été construit au moyen de l`intégration de vestiges historiques au sein du tissu urbain. Le théâtre a été découvert par hasard. Le versant nord de la colline de la Conception a favorisé en son temps la construction des tribunes. D`après les inscriptions commémoratives, nous savons que sa construction a débuté à la fin du Ier siècle av. J.-C., coïncidant avec l¿apogée urbaine de la colonie romaine. Il forme un ensemble unique avec le théâtre où se trouvent les ruines de l`ancienne cathédrale.

Direction: Plaza del Ayuntamiento nº 9, Tel.  968 525 149

 

Centre d¿interpretation de la Historie de Carthagène7. Château de la Conception

Situé dans la colline du même nom. Le donjon et les salles construités à la fin du XVII et début du XVIII siècle sont les sièges de les centres d`interprétation de la histoire et la Cartagens médievale. Les matériaux utilisés pour sa construction proviennent en grande partie d’autres bâtiments situés au même endroit, à l`époque où la ville était encore une colonie romaine. Des pièces imposantes de l’amphithéâtre romain furent employées lors de sa reconstruction au XIVe siècle.

Direction: Parque Torres

 

8. Amphithéâtre

Ce monument qui est l¿un des plus anciens du genre en Hispanie, a été édifié au Ier siècle av. J.-C. en suivant les schémas des bâtiments italiques précurseurs. Certains contreforts radiaux sont apparus après les fouilles qui ont été effectuées dans certaines zones saillantes des arènes, ces dernières ayant été construites sur les ruines du bâtiment romain.

Direction: Plaza del  Hospital

 

Musée National d9.  Musée National d’Archéologie Subaquatique

Les collections ont été excavées dans l’environnement côtier de la région de Murcie. À noter, deux ensembles de l’époque phénicienne, les défenses d’éléphant et les restes des bateaux de Mazarrón, sans oublier les ensembles provenant des épaves romaines de l`île d`Escombreras.

Direction: Paseo Alfonso XII nº 22, Tel. 968 121 166

Introduction a la Gastronomie de Cartagena:

La cuisine de Carthagène a pour base fondamentale les produits de la mer, aussi bien les espèces capturées en Méditerranée que celles provenant de la Mer Mineure. Ainsi, des poissons tels que la daurade, le mérou, le denté ou le muge sont préparés de façons très variées : à la braise, au sel ou rôtis. Le principal plat à base de poisson de la cuisine de Carthagène et de sa campagne est sans aucun doute le « CALDERO » (ragoût de riz et poisson).

Aux produits de la mer s’ajoutent aussi de nombreux produits de Campo de Cartagena tels que les petits pois – « pésoles » dans la langue locale -, les tomates qui se consomment crues en accompagnement des salaisons précédemment citées, les artichauts – « alcaciles » – et les fèves. Ces dernières, une fois séchées, sont la base d’un autre plat, l’un des plus importants de la cuisine de Carthagène : les « MICHIRONES » (fèves cuites avec de la sauce tomate piquante et du chorizo)

Les plats de viande les plus typiques de la gastronomie locale sont faits avec du lapin. Ainsi, les plats « ARROZ Y CONEJO » (riz et lapin) ou « CONEJO AL AJO CABAÑIL » (lapin à l’ail « cabañil ») sont surtout vendus sur les marchés ou servis dans les restaurants de toute notre région. Ces plats s’accompagnent des vins produits dans la zone Campo de Cartagena. Les vins « del Plan » peuvent être blancs, rouges ou rosés.

Parmi les desserts, on peut citer le melon et la figue de barbarie (« higo de pala-chumbo » comme on l’appelle par ici), l’« ARROPE » (spécialité à base de pulpe de fruits) et le « TOCINO DE CIELO » (flan riche en jaunes d’oeufs).

Il est possible de déguster une série de boissons typiques comme l’« Asiático », du café au lait avec du cognac, quelques gouttes de liqueur 43 et un peu de cannelle, que l’on sert dans des verres spécialement fabriqués pour cette boisson ; la « Láguena », un mélange à parts égales d’anis et de vin vieux ; le « Reparo », un mélange également à parts égales de cognac et de vin vieux. Ces boissons permettent de compléter la gastronomie riche et unique qu’offre Carthagène a ses visiteurs.

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.

  • Property Search

    0 € to 700.000 €

    Plus d’options de recherche
  • Currency Converter